Quelques faits intéressants à lire sur les zombies

Les zombies désignent généralement des personnes ayant déjà perdu la vie, ainsi que toute forme de conscience, et qui adoptent une attitude violente vis-à-vis des autres êtres humains. Voici quelques faits intéressants sur les morts-vivants.

 




 

Le zombie tire ses origines de la culture haïtienne. Il s’écrit « zonbi » en créole haïtien.

 

Le terme « zombie » désigne également une pratique vaudou visant à ramener les défunts à la vie, ou d’éliminer la conscience d’une personne afin qu’elle soit entièrement à la merci de quelqu’un.

 

Le terme créole « zonbi » signifie « fantôme » ou « esprit ». Il qualifie aussi des dieux esprits, dans certaines cultures africaines.

 

La journée mondiale du zombie est célébrée, chaque année, le 8 Octobre.

 

Il existe deux théories principales pour expliquer la transformation des personnes en zombies :
1- Une personne victime d’un mauvais sort meurt et revient ensuite à la vie sous la forme d’un zombie ;
2- Une personne contracte un virus ou est exposé à des radiations, ce qui le transforme en zombie ;

 

momie-vs-zombies

 

Une momie ne peut pas réellement être considérée comme un zombie, car les zombies sont dans un état constant de décomposition, tandis que les momies restent parfaitement bien conservées.

 

Selon la légende, les deux seuls moyens de désintégrer un zombie est, soit de lui couper la tête, soit de détruire son cerveau.

 




 

Un virus a besoin de se loger dans un organisme vivant pour pouvoir survivre. Il est donc inapproprié de parler de « virus de zombie », car les morts-vivants sont techniquement morts.

 

D’après certaines théories, la raison pour laquelle les zombies adorent manger de la chair humaine, est que le virus du zombie a besoin d’ADN frais et de micro organismes parasitiques pour pouvoir survivre.

 

Bien que les caractéristiques du zombie varient d’une culture à l’autre, les morts-vivants partagent tout de même un point commun : ils possèdent tous un cerveau détraqué.

 

george-a-romero

 

George A. Romero est souvent considéré comme le « père du zombie moderne ». Il est notamment vu par de nombreux fans, comme le créateur du zombie moderne au cinéma. En effet, il a écrit et dirigé plus de films de zombies que n’importe qui d’autre dans l’industrie du cinéma.

 

La conception moderne du zombie est dérivée de la religion vaudou de la tribu Yorubi d’Afrique de l’Ouest. Elle a ensuite voyagé jusqu’à l’île caribéenne d’Haïti, par l’intermédiaire des esclaves Africains qui ont été amenés à Haïti durant les années 1700.

 

Il existe une loi haïtienne qui considère la transformation d’une personne en zombie comme un véritable crime. L’article 249 stipule que quiconque drogue une personne, l’enterre, puis le déterre pour le ramener à la vie, est considéré comme un meurtrier.

 

Clairvius Narcisse, un homme d’origine haïtienne, figure parmi les zombies les plus connus de l’Histoire. Il a affirmé s’être transformé en zombie après avoir été exposé à de puissants hallucinogènes et à des neurotoxines.

 

zombies-clairvius-narcisse

 

Une maladie appelée « pian » peut donner au malade l’apparence d’un zombie. Le pian engendre, entre autres, des plaies suintantes et douloureuses sur le visage, sur les jambes, les bras et les pieds. L’étendue des plaies modifie également la démarche du malade, le poussant à marcher lentement et en titubant comme un zombie.

 

Si les vampires sont rapides, robustes, rusés, relativement intelligents et capables de se régénérer, les zombies sont lents, faibles, et manquent d’intelligence.

 




 

Les experts affirment que pour survivre à une attaque de zombie, il est impératif de suivre ces directives :
1- Ne pas se réfugier dans un véhicule dont on ne possède pas les clés ;
2- Ne laisser aucune arme à la portée des zombies ;
3- Ne pas confier son unique arme à une personne hystérique ;
4- Ne pas s’enfermer dans la cave sans y avoir caché des provisions ;
5- Ne pas se laisser envahir par une horde de zombies, en particulier dans un ascenseur ;
6- Ne pas laisser guider par ses émotions négatives ;

 

Plusieurs scientifiques affirment qu’il est tout à fait possible qu’une apocalypse de zombie se produise dans la vraie vie. En effet, les humains sont sensibles aux neurotoxines, aux parasites du cerveau, au virus de la rage, à la neurogenèse et aux nano robots. Les nano robots peuvent fonctionner dans le corps d’un humain, même si leur hôte est décédé.

 

zombie-2

 

Dans le langage informatique, un zombie est un ordinateur qui a été infecté par un virus, par un cheval de Troie ou qui a été piraté. Dans la plupart des cas, le propriétaire des ordinateurs zombies ne sont pas conscients que leur appareil a été compromis.

 

En tenant compte de la situation géographique, de l’armée, de la densité de la population, de la topographie et de la préparation militaire, les pays les plus sûrs en cas d’attaque de zombie sont :
1- L’Australie ;
2- Le Canada ;
3- Les États-Unis ;
4- La Russie ;
5- Le Kazakhstan ;
6- La Bolivie ;
7- La Norvège ;
8- La Finlande ;
9- L’Argentine :
10- La Suède ;

 

D’après le folklore haïtien, le fait de nourrir un zombie de sel lui permettra de retrouver sa liberté. Cela ne signifie pas que le zombie reviendra entièrement d’entre les morts. Il pourra tout simplement retourner dans sa tombe pour reposer en paix.

 




 

Selon le vaudou haïtien, il existe plusieurs précautions à prendre afin d’éviter que les personnes récemment décédées ne se transforment en zombies :
1- La tombe du défunt doit être recouverte de pierre lourdes, afin que le mort-vivant ne puisse pas ressortir de sa tombe, une fois enterré ;
2- La tombe du mort doit être surveillée, durant les 36 heures qui suivent l’enterrement. Au-delà des 36 heures, les sorciers n’ont plus la possibilité de transformer un cadavre en zombie ;
3- Le moyen le plus choquant pour empêcher le défunt de se transformer en zombie est de séparer sa tête du reste de son corps ;