Quelques faits intéressants à lire sur les piercings (1e partie)

Les piercings, qui sont des bijoux portés sur des parties percées du corps, sont populaires à travers le monde depuis plusieurs millénaires. Voici quelques faits qui pourraient vous surprendre à propos du perçage.




Le mot « piercing » est issu du verbe « to pierce » en anglais, dont la traduction française est « percer ». Le terme exact en anglais, pour désigner cette pratique est « body piercing », ou perçage du corps en français.

 

Le type de piercing le plus courant est le perçage de l’oreille. Les boucles d’oreilles les plus anciennes trouvées ont été datées par les spécialistes, d’environ 2 500 ans avant JC.

 

Autrefois, le perçage des oreilles était essentiellement populaire auprès de la gent féminine. Cependant, au cours de l’Histoire, de nombreux hommes, y compris des personnages célèbres, ont également adopté les piercings aux oreilles. William Shakespeare, Francis Drake et Jules César ont fait partie de ces hommes aux oreilles percées.

 

Dans certains pays d’Afrique, il est courant de se percer la lèvre inférieure et d’y insérer un disque. Après l’insertion de disques progressivement plus larges, l’orifice percé de la lèvre inférieure peut atteindre un diamètre de 15 cm.

 

Après le perçage de l’oreille, les piercings les plus populaires sont ceux du nombril et du nez.

 

L’une des zones les plus délicates pour un piercing est le cartilage du haut de l’oreille. Même si le perçage de cette zone est très courant, les conséquences d’une infection dans le cartilage peuvent être particulièrement désastreuses. En effet, contrairement aux zones molles du corps humain, le corps ne bénéficie pas d’un apport important en sang. De ce fait, si le piercing infecte un cartilage, les antibiotiques ne seront pas efficaces pour stopper l’infection, car le sang n’y arrivera pas en quantité suffisante.




Dans certaines régions aux États-Unis, il est interdit de percer un cartilage.

 

Les piercings sur le visage comprennent, entre autres, celui de la langue, celui de la narine et du Septum, le piercing arcade et anti-arcade (œil de chat ou larme), le piercing Médusa et le piercing Madonna, le piercing Spiderbites et le Snakebites, le labret, le Bridge et le Bridge vertical.

 

piercing arcade

Le piercing à l’arcade est celui qui se situe à l’extrémité extérieure à la terminaison du sourcil. Il traverse verticalement ou horizontalement l’arcade sourcilière. Il existe également des piercings à l’arcade en intérieur, qui se trouve à l’extrémité intérieure qui se trouve au début du sourcil. La cicatrisation du perçage de l’arcade sourcilière dure en moyenne entre 6 et 8 semaines. Les cas de rejets dans cette zone sont rares.

 

piercing anti arcade

Le piercing œil de chat ou larme, que l’on appelle aussi piercing anti-arcade, se situe en dessous de l’œil, et s’oppose ainsi au piercing arcade. Il est placé au niveau du coin extérieur de l’œil, en parallèle avec la paupière inférieure. Bien qu’il s’agisse d’un très beau piercing, il est souvent sujet à des rejets, puisqu’il s’agit d’un piercing de surface. La durée de cicatrisation de l’anti-arcade est comprise entre 3 et 6 mois.

 

les piercings à la langue

Le piercing à la langue est le seul  type de perçage du corps qui traverse un muscle. Sa cicatrisation est relativement rapide, et dure en moyenne entre 4 et 8 semaines. Cependant, les piercings à la langue ne conviennent pas à la morphologie de la langue de tout le monde. Après avoir réalisé un piercing à la langue, il est indispensable d’investir dans un bijou de qualité, afin de ne pas risquer de l’avaler, si jamais il venait à se desserrer durant le sommeil ou pendant un repas.

 

piercing labret

Le piercing labret se trouve généralement au milieu de la lèvre inférieure. Cette zone est particulièrement fragile, car elle est essentiellement constituée de muqueuse. Il est préférable de porter un bijou en plastique flexible, afin de ne pas rayer les gencives.

 

labret décalé

Le labret décalé est placé sur le côté de la lèvre inférieure. La cicatrisation du labret dure environ 8 à 10 semaines.

 

piercing Madonna

Les piercings Médusa et Madonna se placent au-dessus de la lèvre supérieure. Le perçage Madonna se situe sur le côté et s’oppose au labret décalé. Il est également appelé piercing mouche ou Monroe.

 

piercing Médusa

Le piercing Médusa se place sur le philtrum. Il s’agit de la fossette située entre le nez et la lèvre supérieure. Ce type de perçage peut également endommager les gencives. Il est donc préférable de choisir un bijou mou. La cicatrisation des piercings au-dessus de la lèvre supérieure dure également entre 8 et 10 semaines.

 

les piercings snakebites

Les piercings Snakebites, dont la traduction française est « morsures de serpent », sont constitués de deux piercings au labret, un à chaque extrémité de la lèvre inférieure. L’effet obtenu rappelle des canines de vampires.

 

les piercings spiderbites

Le piercing Spiderbites, ou « morsures d’araignée » en français, est composé de deux piercings labrets décalés rapprochés. En d’autres termes, il s’agit de deux piercings cotes à côtes à l’extrémité gauche ou droite de la lèvre inférieure. Ce type de piercing a également besoin de bijoux mous et de 8 à 10 semaines pour cicatriser.

 

piercing narine

Les piercings réalisés sur les narines sont généralement douloureux, car il s’agit d’un cartilage. Bien que le perçage de la narine soit souvent réalisé au pistolet, il est fortement déconseillé d’utiliser le pistolet, car cela risque de causer des microfractures qui sont susceptibles de déformer le cartilage. La douleur du perçage de la narine s’atténue au bout de quelques jours.