Prendre des antidépresseurs, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

L’usage des antidépresseurs a atteint un niveau record au cours de ces 10 dernières années. Pourtant, ces médicaments restent à ce jour très controversés. Dans une étude récente menée par des chercheurs Danois, il a été prouvé que ce type de traitement pouvait engendrer des pensées suicidaires, en particulier lorsqu’il est administré de manière inadéquate à des personnes souffrant de dépression passagère. Toutefois, la méthodologie de cette recherche a été mise en doute par plusieurs experts. Initialement destinés aux personnes atteintes de dépression majeure, ces médicaments sont également prescrits pour soigner l’anxiété, les troubles obsessionnels compulsifs, les troubles de l’alimentation, la fatigue chronique et l’insomnie.



Les antidépresseurs ont failli ne jamais exister

La découverte des antidépresseurs est relativement récente. En effet, au début des années 1950, en administrant un traitement à base d’isoniazide à des patients souffrant de tuberculose, les médecins ont noté des réactions particulièrement stupéfiantes. Les patients, autrefois alités et manquant terriblement d’énergie ont subitement développé un goût pour la danse et l’amusement. Ils ont également commencé à mieux dormir et à apprécier chaque bouchée de leurs aliments. Une version retravaillée du médicament a par la suite été administrée à des patients souffrant de dépression névrotique et a donné des résultats relativement positifs. À la suite de cette étonnante découverte, chaque version des fameuses pilules pour réduire la dépression a spécialement été conçue pour cibler les neurotransmetteurs, notamment la sérotonine. En dépit des résultats positifs, la prise de ces médicaments engendre des dégâts très importants.

 

antidepresseurs

 

Les effets secondaires des antidépresseurs

Il serait difficile d’affirmer que ces petites pilules sont inoffensives. Leur effet dépend en outre de la façon dont le sujet réagit au mélange d’ingrédients contenus dans son traitement. La réaction de l’organisme varie d’une personne à l’autre, et peut être plus ou moins violente. Parmi les effets secondaires les plus courants, nous pouvons citer les nausées, la prise de poids, l’agitation, l’augmentation de la pression artérielle, la perte de la libido et les troubles du sommeil. Il arrive souvent que les médecins prescrivent des médicaments supplémentaires à leurs patients, afin de masquer les effets secondaires provoqués par les antidépresseurs. Est-il nécessaire de d’endormir la dépression à l’aide de ces médicaments ou serait-il préférable de traiter le problème à sa source ? Dans certains cas, la prise d’antidépresseurs peut être nécessaire, afin de soulager le malade à court terme. Cependant, ils ne constituent qu’une protection temporaire qui n’enlève rien au risque de rechute. De nombreux spécialistes recommandent les thérapies cognitives en se concentrant sur la conscience, dès que le patient commence à ressentir une amélioration de son état. Il s’agit probablement du traitement le plus efficace pour bénéficier d’effets positifs plus durables.